Michel BOUSQUET
2152
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-2152,stockholm-core-1.0.8,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-5.1.8,ajax_fade,page_not_loaded,menu-animation-underline,fs-menu-animation-underline,popup-menu-text-from-top,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

Michel BOUSQUET

Juillet – Août 2019

Michel Bousquet né en 1962 vit à Paris. Après des études à l’école nationale Louis Lumière et à Gobelins, l’école de l’image, à Paris, il devient photographe professionnel en 1988.

 

Il a d’abord réalisé des natures mortes et des photographies de mises en scène de décors intérieurs pour la presse et la publicité.
En parallèle de ces travaux de commande il réalise des travaux personnels dont « avoir 20 ans à Beyrouth », publié aux éditions Alternatives, « C’est pas moi », un sujet de portraits mis en scène sur l’identité et l’adoption, exposé à Lyon pour le festival Septembre de la photographie, « Mal Placé », sujet réalisé en polaroid et exposé au festival Circulation(s) en 2012, France Territoire Liquide, mission photographique sur le territoire français avec un sujet sur l’Aérotrain, exposé en 2014 au Tri Postal à Lille dans le cadre des Transphotographiques et publié aux éditions du seuil.
Il participe en 2018 à l’exposition « habiter » à Châteauneuf le Rouge en réalisant un atelier d’habitation de 9m2 dans le musée Macarteum, qu’il habite et photographie pendant un mois.
Cette dernière expérience et ses nombreux déménagements lui font remarquer une sorte de possibilité d’oeuvre apparaissant de lieu d’habitation en lieu d’habitation dans les espaces qui
se créent et leur documentation. Evidemment cette oeuvre disparaît en partie de lieu en lieu.