Colin Roche
2156
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-2156,stockholm-core-1.0.8,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-5.1.8,ajax_fade,page_not_loaded,menu-animation-underline,fs-menu-animation-underline,popup-menu-text-from-top,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

Colin Roche

du 2 septembre au 30 novembre

Colin Roche est né en 1974. Pianiste de formation, diplômé de Sciences Po, il est aussi titulaire d’une maîtrise de Composition, d’un D.E.A. de Musicologie sur les rapports entre musique et politique, et de deux D.E.M. en Culture Musicale et Composition. Il a notamment été l’élève de Philippe Leroux, puis de Brian Ferneyhough et Luca Francesconi dans le cadre de la Sesson Voix Nouvelles de la fondation Royaumont en 2004.

Il a été lauréat de l’Académie des Beaux-Arts en 2008, de la Fondation Beaumarchais en 2015, et a reçu le Prix Claude Arrieu en 2012 et le Grand Prix de la Musique Symphonique de la SACEM en 2018.

Son travail l’a amené a croiser la route d’ensembles prestigieux : Ensemble intercontemporain, Nouvel Ensemble Moderne de Montréal, Moscow Contemporary Music Ensemble, Ensemble Orchestral Contemporain, Cairn, 2e2m, l’Itinéraire, Multilatérale, les Quatuors Tana, Psophos, Manfred, le trio KDM, ou encore l’Orchestre Nouvelle Aquitaine au sein duquel il a été en résidence entre 2013 et 2015. Il a aussi eu le plaisir de travailler avec de nombreux solistes de renommée, tels Eric-Maria Couturier (violoncelle), Wilhem Latchoumia (piano), Frédéric Stochl (contrebasse), Matteo Cesari (flûte), Nicolas Crosse (contrebasse), Virpi Räisänen (mezzo-soprano), Constance Ronzatti (violon)… Plus récemment, il a commencé à collaborer avec de jeunes ensembles tels Soundinitiative, 20° dans le Noir, et a créé le collectif artisitique Projet Bloom.

Multilatérale lui a consacré un CD monographique en 2006, Coup de Coeur de l’Académie Charles Cros et nominé au Grand Prix Lycéen des Compositeurs. D’autres oeuvres ont fait l’objet de parutions discographiques, par le Trio KDM, par le Quatuor Alexander, puis par Constance Ronzatti pour le Printemps des Arts de Monte Carlo.

C’est dans le transdisciplinaire que Colin Roche creuse le plus souvent son sillon : le plasticien Simon Artignan, l’écrivain Sébastien Brebel, avec lesquels il travaille régulièrement, sont des partenaires artistiques de vie. Petites économies de nos pollutions (2004), La robe des choses – installation concertante (2006) ou l’opéra Le carnet de Grim (en cours) en sont les fruits. Particulièrement attentif au geste de l’interprète, à ce qui entoure la forme sonore, mais aussi à l’idée même de l’écriture musicale, son travail gravite autour de quelques figures fortes, tels le poète Francis Ponge, le réalisateur Robert Bresson ou le peintre Roman Opalka. Ainsi ont vu le jour ces dernières années des projets comme la performance Le livre des Nombres (2016), les études de voix Roman au miroir (Sisyphe à ma table) (2017) ou la première de ses études de main, Mouchette (2017). En 2018, Colin Roche a entamé la fabrication d’une méta-oeuvre, Le Registre, exposé en 2019 au MAC VAL.

Ses oeuvres sont publiées par les Editions Jobert – Paris et Maison ONA – Paris.