ouverture de l’atelier de Braque le mardi 28 mai 2019
2140
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-2140,stockholm-core-1.0.8,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-5.1.5,ajax_fade,page_not_loaded,menu-animation-underline,fs-menu-animation-underline,popup-menu-text-from-top,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.2,vc_responsive

ouverture de l’atelier de Braque le mardi 28 mai 2019

du 29 mai jusqu’au 2 juin 2019

Atelier de Braque le mardi 28 mai 2019

La Non-Maison continue ses histoires parisiennes et a l’immense plaisir de vous donner rendez-vous au 5 Villa de Guelma 75018 Paris.

Atelier[2]
MICHEL BOUSQUET
Michèle Cohen, commissaire d’exposition

Vernissage Mardi 28 mai entre 18h et 21h30
Ouverture de l’atelier au public, du 29 mai jusqu’au 2 juin 2019
de 12h à 20h et prolongation de l’exposition jusqu’au 30 juin
sur rendez-vous au 07 61 67 32 86

 

Michel Bousquet n’a de cesse d’aménager ses habitations en ateliers. Il a souvent déménagé et une possibilité d’oeuvre apparaît et disparaît aussi en partie, de lieux d’habitation en lieux d’habitation. Il se trouve que l’atelier où il vit, était l’atelier de Braque en 1911. Il se trouve aussi que Braque a peint 9 tableaux : atelier 1 atelier 2, etc… jusqu’à 9. Il se trouve que sans connaître l’existence de ces tableaux, j’ai appelé «atelier 1» le premier travail de Michel Bousquet réalisé au Mac Areum à Châteauneuf le Rouge dans le cadre de l’exposition Habiter. La Villa de Guelma est l’atelier 2, et l’atelier 3 suivra à la Non-Maison cet été à Aix en Provence durant la résidence de l’artiste … Michèle Cohen

Braque a habité dans un atelier au 5 Villa de Guelma en 1911/1912. Il avait 29 ans. Il était très proche de Picasso qui avait un atelier à la même époque au 11 boulevard de Clichy. Ils se voyaient tous les jours et Georges Braque dit :
« On s’est dit, avec Picasso ces années là des choses que personne ne se dira plus, des choses que personne ne saurait plus se dire, que personne ne pourrait plus comprendre, des choses qui seraient incompréhensibles et qui nous ont donné tant de joie et cela sera fini avec nous ».
C’est une énigme.
J’ai habité il y a 20 ans au 11 boulevard de Clichy dans l’immeuble d’ateliers où habitait Picasso et j’habite aujourd’hui dans l’atelier habité par Georges Braque en 1911.
Il y a une photo très connue de Georges Braque dans cet atelier, à un endroit précis où je peux me tenir. Michel Bousquet

EN SAVOIR PLUS sur Michel Bousquet