Bernard Plossu

JO LE ROUGE [OU LE MARIN DE GIBRALTAR]

 

Du 9 février au 2 mars 2013

 

Bernard Plossu est né en 1945 au Vietnam, il a consacré sa vie à voyager et à photographier ce qu’il voyait.

 

Du Mexique, dont les images sont si célèbres, en passant par l’Italie, chère à son cœur, jusqu’au Havre où il a su saisir la poésie de la ville, peu de régions du monde ont échappé à son regard à la fois cultivé et distancié. Mais le photographe français entretient des relations privilégiées avec la Méditerranée. Cet espace mouvant, à la lumière crue et aux ombres pénétrantes, a beaucoup retenu ses pas. L’Espagne a même réussi à le garder quelques années, dans une petite maison d’Andalousie encore si présente dans sa conversation et ses rêves.

 

Il a commencé à photographier par hasard au Mexique en 1965. Son oeuvre coïncide avec le développement de la photographie française contemporaine. Ses images sensuelles, aux vibrations immobiles et silencieuses nous parlent de la douceur des corps, de la matière, du mouvement et autres « paysages intermédiaires ». Les thèmes comme le voyage, l’espace, la famille, sont souvent abordés de manière autobiographique et l’on retrouve dans son travail une écriture intime, un langage repérable au fil des années.

 

Cette exposition s’inscrit dans le cadre du projet « Ulysses, un itinéraire d’art contemporain » organisé par le FRAC Provence-Alpes-Côtes d’Azur pour Marseille-Provence Capitale Européenne de la Culture 2013.

 

Bernard Plossu est représenté depuis 2007 par La Non-Maison dans la région PACA et membre du Comité de parrainage de La Résidence [43.5].

 

Retour à JO LE ROUGE [OU LE MARIN DE GIBRALTAR]