« Je voulais vivre la peinture – car peindre c’était avant tout pour moi une façon de vivre – et non pas produire des tableaux. Je ne gardais rien de ce qui sortait de mes mains ; les dessins tombaient à terre sans que je me donne le peine de les ramasser ; pendant des mois, je peignais sur la même toile que je grattais lorsque la couche en devenait trop épaisse. J’aimais l’acte de peindre, j’aimais la vie qu’imposait l’acte de peindre, j’aimais l’extraordinaire tension qui me mettait en quelque sorte hors de moi lorsque, debout devant la toile, je n’étais plus moi mais ce qui se faisait sur la toile. » Le testament amoureux , Serge Rezvani

« Tout déconstruire pour mieux reconstruire »
Silvie Brière est en résidence du 1 janvier au 31 mars 2019 à la non-Maison.Je l’ai invitée dans cette résidence de recherche où aucune production n’est imposée aux artistes, où la page blanche n’est pas tabou, où l’on peut tout remettre en question, tout déconstruire pour mieux reconstruire comme le dit Silvie.
Elle fait partie des peintres qui comme Serge Rezvani ne savent pas tricher. Elle a brûlé une partie de ses toiles, faisant table rase de son passé. Elle est sincère, sans défenses, une écorchée vive. Elle va tenter une série d’arbres de vie, sorte de renaissance de sa pratique.
  • All
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011

Gilad Ratman

Du 2 SEPTEMBRE au 15 OCTOBRE 2018
In 2018 / Résidents

Ivan Boccara

06/03 - 16/05/13 // 01/04 - 31/05/14
In 2013 / 2013