Le Marin de Gibraltar

Lectures « réflexives » et lectures « créatives »

 

Jeudi 4 septembre 2014

FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur

« A Tanger – Mghogha, même les cigognes ne traversent plus le détroit de Gibraltar et se sédentarisent sur les relais d’antennes téléphoniques… » Ivan Boccara

Michèle Cohen, directrice de LA NON-MAISON organise à l’occasion du centenaire de Marguerite Duras le jeudi 4 septembre 2014 une journée d’étude sur le Marin de Gibraltar de Marguertie Duras. Lectures « réflexives » et lectures « créatives » dans le cadre de l’Ecole du Regard au Fonds Régional d’Art Contemporain à Marseille. Coordinatrice Najet Limam-Tnani (en résidence à LA NON-MAISON en septembre 2014).

 

Le Marin de Gibraltar fait partie avec Un Barrage contre le Pacifique de « ces romans des commencements » de l’écriture et de la mémoire. Traversés par un flux d’images où le passé et le présent s’interpellent et parfois se mêlent, ces œuvres où le lecteur est invité à « quêter la ressemblance » ont depuis L’Amant suscité un regain d’intérêt et diverses lectures. Cependant, malgré sa richesse, sa complexité intertextuelle, textuelle, générique, politique, géographique et historique, Le Marin est demeuré peu connu et peu exploré par la critique durassienne. Au cours d’une journée d’étude rassemblant des universitaires et des plasticiens, nous nous proposons de nous pencher sur ce texte durassien original par son contenu et sa forme, de le considérer à partir de point de vue différents, et de concilier deux démarches, « réflexive » et « créative », que Duras a toujours opposées.

Programme: 

 

Matin: Lectures «réflexives» du Marin de Gibraltar 

 

1ère séance : 9h -10 h 

modératrice Joëlle Pagès-Pindon

 

Catherine Gottesman (CRATIL et Paris 8): « La création du monde vue par Anna dans Le Marin de Gibraltar».
Joël July (Université Aix-Marseille): « L’impression du manque et de la satiété à travers le style dans Le Marin de Gibraltar ».
André Not (Université Aix-Marseille): « L’autre introuvable dans Le Marin de Gibraltar »

 

Pause café

 

2ème séance : 10h 30-11h30 

modérateur: Joël July

 

Najet Limam-Tnani (Université de Tunis): « L’Empire français et Le Marin de Gibraltar: deux visions opposées du colonialisme ».
Joëlle Pagès-Pindon (THALIM-Université Paris 3): « L’intratextualité ou les nœuds de l’imaginaire durassien dans Le Marin de Gibraltar ».
Jean Arrouye (Université Aix-Marseille): « L’Annonciation de Fra Angelico et Le Marin de Gibraltar ».
Débat: 11h 30 – 12h 30

 

Pause déjeuner

 

Après-midi: Lectures «créatives» du Marin de Gibraltar et table ronde sur «Duras et la peinture» 

 

 

3ème séance : Lectures «créatives» 14h 30- 16h 

modérateur: Jean Arrouye

 

Avec la participation des artistes, Françoise Nunez, Bernard Plossu, Catherine Poncin, Patrick SaintonMichaël Serfaty, et de Michèle Cohen commissaire de l’exposition des œuvres qu’ils ont créées à partir du Marin: « Jo le rouge », organisée à LA NON- MAISON en 2013.

 

Pause café

 

4ème séance : 17h à 18h Table ronde « Duras et la peinture » 

modératrice: Najet Limam-Tnani

 

Participants: Jean Arrouye, Joëlle Pagès-Pindon, Catherine Gottesmann, Joël July, Michèle Cohen, Françoise Nunez, Bernard Plossu, Catherine Poncin, Patrick Sainton, Michaël Serfaty.