Feuillets d’une vie vacante

Avec Joëlle Leandre & Schambrun

 

LE 6 JUILLET 2015

 

LA NON-MAISON est un lieu alternatif où les arts dialoguent, entre disciplines et pays (résidences poésie, peinture). Elle accueille aujourd’hui Joëlle Léandre contrebassiste, compositeur et le peintre Schambrun. Deux expériences où l’art est aventure et pensée, exercice de liberté. Le contact avec l’élément et sa qualité vibratoire-picturale ou sonore-libère une mémoire venue du fond des âges. Peinture et musique sont bien vivantes, hors d’un savoir institué, pour une saveur retrouvée du réel et témoignent d’un art de vivre.

 

Jacques Perrin

 

Schambrun

 

Le parcours du peintre « Schambrun » à traversé le champ pictural du siècle. Après des études aux beaux arts de Paris, les rencontres d’Yves Bonnefoy, Miklos Bokor, André du Bouchet, Pierre Tal Coat, et bien d’autres auront permis de mieux cerner certains enjeux de la modernité et de l’art contemporain. Le choix technique associe la Gouache et l’aquarelle à différentes feuilles de Papier.

 

Joëlle Léandre

 

Joëlle Léandre contrebassiste, improvisatrice, et compositeur est une figure de l’improvisation libre. Formée au conservatoire d’Aix en Provence pour la musique d’orchestre, et la musique contemporaine, elle joue plusieurs années dans l’ensemble 2e-2m de l’inter-contemporain de Pierre Boulez. La rencontre avec John CAGE est déterminante. Ce dernier ainsi que des compositeurs tel que Giacinto Scelci, Fénelon, Tina Jolas, composent pour elle. Joëlle Léandre « La Guérisseuse, paysanne des sons » parcourt les routes et converse avec les musiciens de jazz Dereck Bailey, Steve Lacy, Evan Parker, Irène Schweitzer, John Zhorn. Elle à fait paraître une centaine de CD, un film d’entretiens, et récemment un livre « A voix Basse » aux éditions Franck Médioni collection Paroles