Dont on fait les cabanes

Exposition personnelle de Patrick Sainton

 

Du 10 janvier au 30 mai 2015

 

 

  1. le bruit insistant des feuilles mortes écrasées

il dit qu’il attend la chute de cette grande masse liquide

  1. la forêt comme une chambre forte

un coffre inconnu

  1. il ouvre et referme sa porte en branchages

il marche pieds nus devant les trois saules

  1. il attend que la pluie le traverse de ces cailloux blancs je ne ferai rien

 

Jean-Marie Gleize

EN SAVOIR PLUS